Misty Copeland

Un peu d’inspiration pour les futures danseuses avec la belle Misty Copeland.
Misty Copeland est une danseuse classique américaine née de 1982. Dès l’âge de treize ans, elle intègre l’école de danse de San Pedro et devient une véritable enfant prodigue. Elle suit alors ses cours à domicile et passe la majeure partie de son temps à pratiquer la danse.
À l’âge de quinze ans seulement, elle remporte déjà un Spotlight Award lors du Los Angeles Music Center. Cela lui ouvrira de nombreuses portes auprès des plus grandes compagnies de ballet du pays. Elle choisira finalement d’intégrer le San Francisco Ballet avant de terminer ses études secondaires.
En 2001, elle rejoint l’American Ballet Theatre. Malheureusement, elle subit une fracture de la vertèbre qui l’oblige alors à arrêter la danse pendant un an. La puberté ne fut pas une période facile pour elle, puisque la transformation de son corps de jeune fille lui a attiré de nombreuses critiques et ont alors déclenché des troubles alimentaires.
En 2007, Misty Copeland devient la première danseuse afro-américaine à être désignée comme soliste, depuis les années 80 avec Anne Benna Sims et Nora Kimball. Elle danse aussi bien pour des chorégraphes contemporains tels que Jame Kudelka, Mark Morris, Paul Taylor ou encore Twyla Tharp, que pour des oeuvres classiques dont Giselle et le Lac des Cygnes.
Dans les années 2010, elle devient une véritable figure médiatique et porte son influence au-delà du milieu de la danse classique. Son succès séduit le public afro-américain et devient l’ambassadrice de Project Plié, une idée initiée par l’American Ballet Theater dans le but de diversifier les ethnies sous-représentées parmi les danseurs classiques, en offrant des bourses d’études.
Elle obtient son premier rôle principal en 2012 pour L’Oiseau de Feu par le chorégraphe Alexeï Ratmansky qui sera joué au Metropolitan Opera. Très bien accueilli par la critique, l’euphorie du spectacle retombera rapidement à cause de la découverte d’une fracture au tibia gauche qui demandera de la chirurgie.
En mai 2013, elle fait son grand retour sur scène avec le rôle de la Reine des dryades dans Don Quichotte. L’année suivante, elle obtient le premier rôle féminin dans les ballets Coppélia, Casse-Noisette et Roméo et Juliette. Fin 2014, elle est récompensée par Dance Magazine à l’occasion de la 57ème cérémonie des Dance Magazine Awards.
En juin 2015, l’American Ballet Theatre annonce officiellement les trois nouvelles premières danseuses pour le Lac des Cygnes : Misty Copeland, Stella Abrera et Maria Kochetkova.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés